La Communauté du Pacifique met l'accent sur le changement climatique, la résilience et la pêche durable lors du Congrès mondial de la nature

Le Congrès mondial de la nature, plus grand rassemblement au monde consacré à la conservation de la nature, ouvre ses portes ce jour à Hawaii, et la Communauté du Pacifique (CPS) s'est jointe à plus de 8 000 leaders et décisionnaires venus du monde entier et issus de gouvernements, de la société civile, des peuples autochtones, du monde des affaires et du milieu universitaire, pour recueillir des appuis à la mise en place de mesures plus fermes garantissant un avenir durable.

Le Directeur général de la CPS, M. Colin Tukuitonga, participe au Sommet du Pacifique sur l'océan, tenu à l'ouverture du Congrès de l'UICN, et animera une session consacrée à l'intervention sur les changements climatiques (réduction des émissions, accroissement de la pénétration des énergies renouvelables). Lors de cette session, la présidente des Îles Marshall, Mme Hilda Heine, le Premier ministre de Tuvalu, M. Enele Sopoaga, et le Vice-Premier ministre des Tonga, M. Siaosi Sovaleni, interviendront.

Ce Sommet est l'occasion de lancer le Partenariat pour les océans à l'horizon 2030, pour le plus vaste océan de la planète, le but étant de prendre des engagements en faveur de l'action climatique et des énergies renouvelables, ainsi que de la réalisation de l'Objectif de développement durable sur les océans (n° 14).

« Nous nous trouvons à un moment charnière en termes d'action à mener à l'échelle mondiale face aux changements climatiques. Les États et Territoires insulaires océaniens se sont déclarés prêts à mettre en œuvre des initiatives audacieuses pour renforcer la production d'énergies renouvelables, s'adapter au changement climatique et renforcer la résilience des écosystèmes », a déclaré M. Tukuitonga.

« Il est crucial que les bailleurs de fonds continuent de se mobiliser et accroissent leurs contributions en réponse aux besoins de l'Océanie », a-t-il ajouté.

La CPS dispose d'un vaste portefeuille de projets de gestion des risques de catastrophe et d'action climatique dans le Pacifique, et collabore étroitement avec le Programme régional océanien de l'environnement (PROE) et le Secrétariat général du Forum des Îles du Pacifique.
Lors de son séjour à Hawaii, M. Tukuitonga aura aussi l'occasion d'évoquer la « nouvelle partition » pour les pêches côtières auprès des dirigeants océaniens.

Cette « nouvelle partition » est une stratégie innovante destinée à garantir des ressources halieutiques côtières pérennes, en misant sur des approches communautaires qui permettront d'assurer la sécurité alimentaire et seront porteuses de retombées positives à long terme sur le plan socioéconomique autant qu'environnemental pour les populations océaniennes.

Cette initiative a été élaborée par plus de 100 représentants des services des pêches et de l'environnement des 22 pays membres de la CPS, lors d'un atelier sur la gestion des pêches côtières dans la région tenu en 2015 à l'initiative de la CPS.

« Les ressources halieutiques côtières constituent la première ou deuxième source de revenus de près de la moitié des ménages océaniens. On estime que, d'ici 2030, il faudra trouver 115 000 tonnes de poisson supplémentaires à l'échelle de la région pour garantir aux populations des apports nutritionnels suffisants. En conséquence, pour déjouer les prédictions de déficit, il sera indispensable de diversifier les sources de poisson et de mieux gérer les pêches côtières », a fait observer M. Tukuitonga.

En outre, le Congrès mondial de la nature, qui se déroulera sur 10 jours et auquel participeront également la directrice du Programme durabilité environnementale et changement climatique de la CPS, Mme Sylvie Goyet, et son équipe, sera une tribune permettant de présenter les principaux résultats de deux initiatives dans le domaine des changements climatiques, le projet européen INTEGRE et le projet RESCCUE AFD/FFEM.

Le programme complet des interventions et participations de la CPS au Congrès et les coordonnées des délégués de l'organisation sont disponibles sur demande.

Le Congrès fermera ses portes le 10 septembre.

Contact médias

Lauren Robinson, Coordonnatrice des relations presse (CPS), laurenr@spc.int ou +679 337 9250

À propos de la CPS :

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d'aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour ses 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance.

Liens utiles :

Congrès mondial de la nature de l’UICN
Une nouvelle partition pour les pêches côtières – les trajectoires de changement
Project RESCCUE de la Communauté du Pacifique
Project INTEGRE de la Communauté du Pacifique

Division

Durabilité environnementale et changement climatique
RESCCUE